Lire tout le jeu

Il n'y a pas de cartes mineures dans le tarot, même si une convention moderne impose souvent qu'on désigne par « mineures » les cartes numérales et les honneurs.

Il y a les triomphes ou atouts du I au XXI, il y a le Mat ou le Fou, il y a les honneurs, rois, reines, cavaliers et valets, il y a les cartes numérales des quatre enseignes (ou couleurs ou pour faire vieillot peintures).

Mettez de côté tous vos « arcanes majeurs », et les honneurs aussi, regardez les cartes numérales comme des êtres vivants, ou des cellules, ou des animaux, ou des gens, ou surtout des plantes ou des cailloux, faites en des tableaux et racontez une histoire.

Prenez les honneurs par enseigne et sentez leurs odeurs en les regardant - si cela sent le carton imaginez l'odeur, si cela sent mauvais lavez vous les mains et recommencez. Goûtez les sons des numérales.

Dans le noir écoutez la lumière de chaque couleur séparément, mettez les ensemble et éclairez le livre que vous lisez en ce moment avec.

Disposez les numérales dans l'ordre, touchez leurs mouvements.

Plantez un denier, arrosez le avec une coupe, taillez le avec une épée et allumez le avec un bâton.

Comptez les deniers, quelle somme obtenez-vous ?
Mesurez les coupes, combien de litres y-a-t-il ?
Secouez les épées, quelle est la force du vent sur l'échelle de Beaufort ?
Réchauffez-vous avec les bâtons, quelle température atteignez-vous ?

Notez vos réponses, apprenez-les par cœur et oubliez-les.

Recommencez vingt-deux fois, vingt-et-une fois dans l'ordre et une fois dans le désordre.

Mélangez tout le jeu, tirez 78 cartes et interprétez.
Mélangez tout le jeu, tirez une carte, écoutez la, regardez la germer, pousser, se faner, flétrir. Tirez les 77 cartes restantes et faîtes de même, laissez les renaître.

Tirez 40 cartes et considérez les dans l'ordre où elles sortent à la place de l'as de denier au 10 de bâtons.

Comptez les épées et bâtons à l'endroit et les coupes et deniers à l'envers, puis inversez.

Disposez les cartes de l'as au dix de droite à gauche et des deniers aux bâtons en passant par les coupes et les épées de bas en haut.

Contemplez, écoutez, reniflez, touchez.

La nuit, étalez vos cartes dans vos rêves, prenez conscience de vos mains et rangez les cartes dans l'ordre puis étalez les, comptez les cartes déplacées, manquantes, en double.

Le jour manipulez votre jeu les yeux fermés, posez et ramassez vos cartes, puis sans dormir et les yeux ouverts, rêvez de vos cartes.

Apprenez à couper votre jeu de 78 cartes d'une seule main.

Sachez faire un éventail.

Ne trichez jamais.

Mélangez le tout et laissez cuire à feu modéré.

Quand vous aurez fini avec les numérales et les honneurs, oubliez ce que vous croyiez savoir des triomphes et appliquez la même méthode. Cela ira beaucoup plus vite.

B.S.G.